Contactez-nous

 

Nous exposons ci-dessous un résumé des principaux problèmes dans les bassins d’épuration et vous exposons comment ils peuvent être résolus par la technologie OLOÏDE.

Le problème principal est que souvent, la capacité de dégradation des polluants dans les bassins d’épuration est insuffisante. Ceci peut avoir toute une série de causes, comme le lessivage des microorganismes, de sorte que la charge organique apportée ne peut être décomposée. Une autre cause fréquente est l’insuffisance de la répartition de l’oxygène dans le bassin avec pour conséquence, la création de zones mortes en anaérobiose.

Dans les lagunes aérées, le mouvement de l’eau par impulsion grâce à l’apport de la technologie de l’OLOÏDE assure un brassage optimal et une répartition homogène de l’oxygène apportant une aérobiose sur la totalité de la surface du bassin, contrairement aux systèmes d’aération les plus usités (aérateurs fines bulles tels que les diffuseurs linéaires ou à disque, aérateurs à injection, à rotation, à turbine) qui par leur temps de fonctionnement et leur technologie sont limités en apport d’aération sur la totalité du bassin traité. De plus, par la formation de vagues et en rendant la surface de la lagune moins plane, nous augmentons la surface de contact, améliorons la photosynthèse, et l’apport d’oxygène par l’amélioration de l’homogénéisation air/eau.

De cette façon les temps d’aération peuvent être réduits, donc les coûts d’exploitation, apportant une solution intéressante face aux forts coûts d’exploitation des aérateurs classiques dans les bassins d’épuration.
En comparant la technologie OLOÏDE avec des systèmes d’aération classiques les plus utilisés, il est possible de réduire la durée de fonctionnement et/ou le nombre d’aérateurs en gardant un résultat épuratoire équivalent, sinon meilleur en résultat final, tout en réduisant fortement les coûts d’exploitation.

Nous parvenons par le travail régulier de notre brasseur OLOÏDE à apporter la juste homogénéité des besoins en oxygène dans les bassins traités, d’où une belle économie d’énergie annuelle et une performance appréciable et appréciée par nos clients.
Le troisième problème concerne les lagunes de finition en aval utilisées pour améliorer les valeurs de rejet. En cas de temps de fonctionnement partiel (habituellement 15 à 16 h/jour), il se forme au fond du bassin une couche de boues mises en suspension partiellement à chaque phase de démarrage de l’aération apportant une nuisance olfactive et la ré-dissolution de nutriments. Cette ré-dissolution s’accompagne souvent d’une prolifération de lentilles d’eau. Par le type de brassage régulier 24 h/par l’OLOÏDE, la prolifération de lentilles d’eau peut être diminuée très fortement et même évitée dans le temps.
En période de grandes chaleurs le brassage régulier par l’OLOÏDE apporte une bonne homogénéisation en O2 du volume d’eau et une régulation des températures apportant une amélioration et une constance du traitement habituel.

Dans le même ordre d’idées, un dernier problème concerne certaines zones climatiques qui peuvent connaître un gel hivernal des étangs. Par la circulation et le brassage de l’eau en continu, empêcher l’étang de geler complètement et ainsi d’assurer une alimentation en oxygène permanente, ce qui rend superflue une aération plus importante de régulation après l’hiver.

Un résumé de la façon dont nous pouvons optimiser votre installation de traitement des bassins d'épuration se trouve dans notre dépliant (en anglais):



Oloid im Zusammenspiel mit einem Belüfter in der TKA Ruwertal

L'OLOÏDE en coopération avec un aérateur dans une lagune d'épuration à Ruwertal.

 

Si vous avez des questions spécifiques sur la manière de l'utiliser, veuillez nous contacter via notre page de contact et envoyez-nous le questionnaire sur les étangs / stations d'épuration

 

Fiches d'information: Lagunes/Bassins d’épuration (en anglaise)

OLOÏDE Type 400

Réalisé par notre partenaire Wetland au Chili:

En opération depuis plus de 15 ans:

OLOÏDE Type 600, Type 400 et HydrO2 1000 Aerator

 
Fiches d'information: Installations de traitement des eaux usées (en anglaise)

OLOÏDE Type 400

en Suisse:

OLOÏDE Type 600

This website uses cookies